fbpx

Un bâtisseur social impliquant ses locataires pour un développement social plus intégré

PORTRAIT DE MEMBRE

Entrevue : Rouzier Métellus, directeur des activités en développement communautaire et social
Office municipal d’habitation de Montréal – OMHM 

Bâtisseur social, l’Office municipal d’habitation de Montréal (OMHM) améliore la qualité de vie de familles et de personnes à faible revenu en leur offrant des logements à coût modique et abordable. Il offre des activités à caractère social et communautaire favorisant le mieux-être et le pouvoir d’influence de ses locataires sur l’île de Montréal. Conscient de l’aspect vivant et communautaire de ses espaces, l’OMHM préfère parler de milieux de vie lorsqu’il réfère aux différents bâtiments qu’il gère. 

« Les principes du développement social mettent l’humain au cœur des décisions et à l’OMHM, nous œuvrons à créer un dialogue en continu avec nos locataires, afin de les intégrer dans les décisions qui concernent l’amélioration de leur milieu de vie. »

– Rouzier Métellus, directeur des activités en développement communautaire et social, Office municipal d’habitation de Montréal  

 

Ayant comme mission d’améliorer les conditions de vie de familles et de personnes à faible revenu, l’OMHM mise sur le dynamisme de ses collectivités et de ses partenaires pour offrir, de manière concertée, des services de qualité. 

En plus de ces services, l’amélioration des milieux de vie passe par la participation des locataires dans l’animation de ces milieux de vie. Ainsi, nous retrouvons au sein des HLM plus d’une centaine d’associations de locataires qui portent différentes actions destinées à l’ensemble des locataires. De plus, le partenariat avec le milieu communautaire et institutionnel permet également le développement d’activités au cœur même des HLM.  

Pour améliorer la vie à l’intérieur de ses espaces, l’Office, de concert avec ses partenaires, organise aussi plusieurs initiatives collectives, telles des cuisines collectives, des ateliers d’aide aux devoirs et des activités de création artistique. Ces activités contribuent au mieux-vivre ensemble. Elles offrent des espaces de partage de connaissances en créant un esprit de communauté et en contribuant au développement social de ses résidants. 

Plusieurs initiatives qui répondent de façon créative aux besoins des locataires. 


 

INTÉGRER LE DÉVELOPPEMENT SOCIAL AU CŒUR DE SES PRATIQUES EN CONSULTANT LES LOCATAIRES EN CONTINU 

Reconnu comme un acteur de développement social, l’OMHM intègre au cœur de sa pratique les principes du développement social en consultant, entre autres, de manière assidue ses locataires sur les décisions de l’organisation. 

Dès 1998, l’OMHM met en place le comité de relation avec la clientèle qui est l’ancêtre des comités consultatifs de résidants. Cette pratique est instituée en 2002 dans la Loi sur la Société d’habitation du Québec. Aujourd’hui, l’OMHM dispose de lieux formels de consultation, tels les comités de secteur qui regroupent l’ensemble des associations de locataires d’un même secteur administratif, le comité consultatif qui est composé de représentants désignés par les comités de secteurs et le conseil d’administration où deux locataires siègent à titre de représentants des locataires. 

La création de ces lieux d’expression permet à l’OMHM d’adapter ses décisions et ses procédures de travail de manière continue, aux réels besoins des résidants. De fait, chaque partenaire et corps d’employés tente d’adopter une posture et des processus qui prennent en compte les préoccupations des locataires avant de réaliser leurs projets afin qu’ils répondent mieux aux besoins.  

 

UNE ÉQUIPE DE CONSULTATION DÉDIÉE AU BON FONCTIONNEMENT DURANT LES TRAVAUX  

Conscient de l’intérêt d’impliquer les locataires dans ses processus décisionnels, l’OMHM s’est doté d’une équipe de consultation dédiée aux travaux majeurs, visant ainsi à faciliter la vie des résidents pendant cette période. De fait, l’expertise en consultation de l’institution montréalaise est une inspiration pour les autres offices d’habitation à l’échelle de la province, car elle est la seule à avoir adopté cette stratégie permanente de développement. 

À l’aube de la réalisation des rénovations majeures des bâtiments, l’équipe dédiée à la consultation travaille à joindre les locataires à l’aide de multiples moyens afin de les accompagner tout au long des travaux.  

Disponible pendant toute la période des rénovations, l’équipe tient des sessions d’information et d’échanges pour aborder les défis, mais aussi pour entendre les propositions d’aménagement des locataires afin d’augmenter l’acceptabilité des projets et de permettre aux personnes de mieux vivre les travaux. Ils ont aussi l’opportunité, au sein de ces lieux d’échanges, de s’exprimer sur la manière dont ils aimeraient être consultés 

 

LIBÉRER LA PAROLE DE PERSONNES VULNÉRABLES EN LES ACCOMPAGNANT DANS LEUR PROCESSUS D’INFLUENCE 

En plus de l’équipe dédiée aux travaux majeurs, l’Office organise plusieurs rencontres par année avec le comité consultatif, les comités de secteur et les associations de locataires. Ces rencontres permettent de les consulter sur les orientations budgétaires, les services directs aux locataires et sur les activités en développement communautaire et social.  

Les bienfaits de la tenue récurrente de ces espaces se manifestent par une prise de parole plus libre chez les locataires, créant ainsi un dialogue en continu. Il faut se rappeler que les personnes résidant au sein des habitations de l’Office vivent en situation de pauvreté et peu d’entre elles ont l’habitude de prendre la parole. Ces paramètres rendent la participation plus difficile et moins naturelle. 

C’est pourquoi l’Office considère important d’investir du temps et des ressources pour accompagner et former les différents groupes et comités pour améliorer leur pouvoir d’influence auprès de l’Office. Ce soutien permet de préparer les locataires afin qu’ils comprennent mieux les enjeux, qu’ils s’organisent, qu’ils développent des arguments et qu’ils soient prêts à s’exprimer lors des rencontres. 

Depuis sa création, l’équipe dédiée a remarqué que la participation et les propositions sont en hausse, ce qui est un signe positif d’engagement. De plus, une entraide entre les pairs s’est développée avec le temps et les locataires les plus habitués aident les nouveaux volontaires à se préparer. Cette mobilisation est vue d’un bon œil par l’Office, car elle contribue à faire évoluer ses propres processus et décisions de manière plus alignée. 

 

LE MILIEU COMMUNAUTAIRE ET LE RÉSEAU DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX COMME PARTENAIRES 

Les milieux de vie gérés par l’Office comportent plusieurs défis en ce qui a trait aux besoins particuliers de certains locataires (itinérance, employabilité, santé mentale, etc.) et les partenariats avec le milieu communautaire contribuent grandement à l’amélioration de la qualité de vie des résidants. 

L’expertise des organismes communautaires dans les quartiers vient bonifier l’offre de service spécifique aux différentes clientèles permettant, entre autres, de soutenir l’évolution des personnes selon leurs besoins et de faire de la médiation lors de conflits. Certains organismes sont même hébergés à même les immeubles de l’Office afin de créer des passerelles et d’offrir des services de proximité aux locataires, mais aussi aux résidants des quartiers. 

En vertu du Cadre de référence sur le soutien communautaire en logement social, l’Office travaille de pair avec le réseau de la santé et des services sociaux pour adresser plusieurs situations en lien avec la santé de ses locataires, créant ainsi des liens personnalisés avec les personnes dans le besoin. 

 

L’OMHM ET L’ÉVOLUTION DES MESURES ET POLITIQUES PUBLIQUES EN LOGEMENT SOCIAL  

L’organisation montréalaise influence les mesures et les politiques publiques à travers des recommandations au sein du Regroupement des offices d’habitation du Québec.  

Dans le cadre de ce réseau, l’OMHM participe à la revendication de la mise en place d’un programme pour financer adéquatement le cadre de référence sur le soutien communautaire en logement social. Un tel financement permet d’accompagner adéquatement des locataires faisant face à des facteurs de vulnérabilité plus grands – par exemple ceux qui intègrent un appartement à la suite d’une période d’itinérance – tant au niveau social, qu’au niveau de leur santé, afin qu’ils restent le plus longtemps possible dans leur logement et s’intègrent à la communauté.   

Toutefois, bien que chaque logement social devrait pouvoir bénéficier de ce soutien communautaire, les budgets ne permettent qu’un accompagnement au besoin. L’Office, à l’aide des résidants impliqués, s’affaire à influencer les décideurs pour déployer cette mesure au sein de tout son parc immobilier. 

 

Auteure : Geneviève Dufour, chargée des communications et de la vie associative, Forum régional sur le développement social de l’île de Montréal

 

Crédits photos : OMHM et Geneviève Dufour

27 février 2019|